Accueil » Blog » DISCUSSIONS-HISTORIQUES-À-PROPOS-DU-PRÉSIDENT-BALINAIS-1946

Share This Post

Citations & Lectures

DISCUSSIONS-HISTORIQUES-À-PROPOS-DU-PRÉSIDENT-BALINAIS-1946

president-balinais

president-balinais president-balinais president-balinais

Le balinais TJOKORDA GEDE RAKA SOEKAWATI fut Président , il épousa une française Gilberte VINCENT ….

Nos amis AGNES et FRANÇOIS ainsi que des balinais GUNTUR et INYOMAN nous aident à en savoir plus …

 

AGNES et FRANÇOIS connaissez vous l’histoire du president Balinais Agung Sukawati et de sa femme française ? Apparemment Bali avait son propre president et premier ministre jusqu’en 1950. J’ai vu cette photo avec juste cette explication sur un groupe Facebook. Pourriez vous nous en dire plus car je n’en avais jamais entendu parle. Merci beaucoup
AGNES
Suite a une question de Marion  concernant le prince Tjokorda Gde Raka Sukawati qui fut « Président de l’Indonésie de l’Est : du 24 décembre 1946 au 17 août 1950, voici quelques précisions sur le contexte historique qui fit pendant une brève période un chef d’état de ce prince qui par ailleurs avait une femme française, Mme Gilberte VINCENT !
(merci Wikipedia duquel je tiens une partie de mes sources, et que je résume pour que ce soit plus clair…). Je m’abstiens également de porter de jugement a ce sujet.
Après l’Indépendance de l’Indonésie en 1945, les Pays-Bas tentèrent de reprendre la main-mise sur leur ancienne colonie.Ils lancèrent en juillet 1947 une intervention armée contre la République d’Indonésie mais durent accepter un appel au cessez-le-feu des Nations Unies.Suite a un accord entre les deux parties, un état fédéral, la République des États unis d’Indonésie (Republik Indonesia Serikat), fut créé le 14 décembre 1949 à Jakarta. Il dura a peine huit mois, puisqu’il fut remplacé le 17 août 1950 par le Negara Kesatuan Republik Indonesia ou « État unitaire de la République d’Indonésie » telle qu’elle existe actuellement !
Une série d’États et territoires furent créés en différents endroits de l’archipel.
Soit 7 États :
– la République d’Indonésie proprement dite, constituée de Sumatra (sauf Sumatra Est et Sumatra Sud), Banten a Java-ouest, une partie de Java Centre et une partie de Java Est, dont la capitale était alors Yogyakarta,
– L’État de l’Indonésie de l’est, incluant Bali
– l’État de Madura,
– l’État de Java-est (Negara Jawa Timur),
– l’État de Pasundan (actuelle province de Java-ouest),
– l’État de Sumatra-sud
– l’État de Sumatra est (région de Medan, ancien sultanat de Deli)
et 9 territoires :Kalimantan ouest, Kalimantan sud, Bangka, Belitung, Kalimantan Centre (Dajak Besar), Kalimantan Sud-Est, Kalimantan-est ,Riau.
La Papouasie n’était pas incluse dans la République des États unis d’Indonésie.
Tjokorde Gde Raka Soekawati fut nommé président lors d’une conférence qui se tint a Denpasar en 1946
Il épousa en secondes noces Mme Gilberte Vincent dont il eut deux fils (sa première épouse était balinaise). Selon FRANÇOIS l’un de leurs fils s’appelait Gérard !

GUNTUR ( balinais )
Pour nous il a été plutôt un collaborateur. Le président du Negara Indonesia Timur (l’Indonésie de l’Est). Après les chutes des bombes atomiques à Hiroshima e Nagasaki. Les Hollandais essayaient de recoloniser l’Indonésie. Mais nous guérillas ont bien résisté ce qu’on appelait la première agression militaire hollandaise grâce a l’éducation militaire Japonaise et les idées nationalistes. Comme d’habitude, l’ancien colonisateur jouait la politique diviser pour mieux régner. Il proposait un nouveau l’Indonésie se consistant des pays fédéraux y incluait Negara Indonesia Timur.

Son premier président a été Tjokorda Raka Sukawati. Ce pays fédéral était bien étendu depuis Bali jusqu’a Moluque..

Ce pays fédéral a été pour la deuxième agression militaire hollandaise .. un pays dirigé par en général les collaborateurs
Quelques nobles balinais se sont mariés avec les européennes

INYOMAN (balinais ) Il a un fils qui s’appelle anak Agung Gérard

FRANÇOIS
Mes recherches en sont là et je n’ai pas encore trouvé trace d’elle en France. A l’évidence, comme déjà décrit, elle l’a rencontré en France, à Paris, à Vincennes lors de visites de troupes balinaise en 1930 et 1932…
MAIS, je sais que sa femme française s’appelait Gilberte VINCENT. C’était sa seconde épouse car il avait épousé en première noce une Balinaise nommée Gusti Agung Niang Putu, de sang noble comme son nom l’indique. Elle lui donna un enfant en 1933 appelé Tjokorda Ngurah Wim Sukawati. Son épouse française, donc Gilberte VINCENT, lui donna 2 enfants…Je chercherais plus en détail lorsque j’aurais du temps mais ce sera avec plaisir car l’affaire est très intéressante. Je valide le qualificatif de « collabo » des Hollandais pour le Tjokorda Gde Raka Soekawati comme je revendique le statut de « collabo’ des Japonais pour le héros national que fut Soekarno, marionnette des Japonais qui commirent AVEC son soutien des massacres et déportations de sa propre population. On oublie que le célèbre Pont de la Rivière Kwai en Thaïlande a été construit au prix de dizaines de milliers de morts indonésiens déportés comme les Français le furent pour le STO en Allemagne sous les ordres de Laval et accessoirement Pétain. Soekarno fut le Laval des Japonais…mais reçut l’indépendance des mains des Japonais le 15 Aout 1945 après leur capitulation. Deux jours plus tard, le 17 Aout, Soekarno et Hatta proclamaient unilatéralement, sans le moindre combat ou la moindre résistance, le Hari Kemerdekaan. Les Indonésiens ont une Histoire très approximative et tronquée comme les Français en ce qui concernent les périodes sombres de l’Occupation ou de la Guerre en Algérie.

OLIVIER J’ai lu récemment un livre (L’Indonésie, entre démocratie musulmane et Islam intégral. Histoire du parti Masjumi – 1945-1960 de Rémy Madinier) sur la naissance de l’Etat indonésien et les tentatives de contrôle par les partis musulmans. Soekarno a fait l’équilibriste pour ne pas être débordé par les musulmans qu’il essayait de s’allier pourtant. Effectivement, il y a eu des pages sombres de l’Indonésie et cela n’est rien en comparaison des massacres de 1966-67 perpétrés par Soeharto ou ceux du Timor. Tous les pays qui ont connu des pages sombres cherchent à les cacher.
GUNTUR (balinais )
Nous n’avons pas reçu de l’indépendance des mains des Japonais. Après les chutes des bombes atomiques, le Japon s’est rendu. Et il n y a pas eu de pouvoir, et quelques jeunes Indonésiens ont kidnappé Soekarno pour déclarer l’indépendance. À la fin il était d’accord de le faire.Parmi les kidnappeurs il y an avait qui étaient plutôt laïques nationalistes mais il y en avait qui étaient communistes. Soekarno a été considéré comme un chef du mouvement de l’Indépendance par les laïques, les musulmans modérés et les communistes. Il avait été souvent emprisonné à l’époque hollandaise. Si vous dites qu’il était collaborateur, en faite beaucoup d’Indonésiens entaient les victimes des propagandes des Japonais qui disaient qu’ils étaient les grands frères qui ont voulu libérer l’Indonésie. Mon grand père aussi. Au début il adorait les japonais, mais après il ne les a pas cru. Il a fait la guerre de l’indépendance après le retour des hollandais, il n’a jamais considéré Soekarno comme un collaborateur. Si on lisait l’histoire de l’Indonésie, il a y eu des rebelles a l’époque de l’occupation japonaise.

Après la déclaration de l’indépendance Soekarno, comme le président, a choisi Soeprijadi comme le chef de l’armée Indonésienne. Soeprjadi fût le chef des beaucoup des soldats Indonésiens dans l’armée japonaise qui s’étaient révoltés à Blitar. Mais Soeprijadi n’a jamais apparu après son élection, et a été remplacé par Soedirman. Peut être il avait déjà été mort.
Pour avoir le premier fusils etc, les jeunes Indonésiens ont demandé des soldats japonais de rendre leurs armes à eux. Mais c’était pas un cadeau car en général ils n’ont pas voulu faire. Beaucoup de jeunes ont été morts pour les récupérer
Au dixième siècle, un roi de Java qui fût considéré comme notre Nostradamus,Jayabaya, écrivit un livre sur le futur. Il raconta qu’un jour l’Indonesie serait colonisé par les hommes jaunes, petits, ayant des yeux bridés, mais son occupation serait courte. Et il y a avait des Indonésiens qui croyaient que l’arrivée des Japonais comme un signe de notre Indépendance.

FRANÇOIS
Nouvelles infos avec la même photo de Gilberte Vincent et ses 2 enfants. Désolé, je livre l’info brute et n’ai pas le temps de traduire…Attention! Il y a 3 pages très instructives quant aux relations de Bali avec les artistes européens et occidentaux en général notamment à Paris. Si Gilberte VINCENT n’est pas mentionnée en détail dans l’article, on peut supposer que c’est à Paris que le Tjokorda Gde Raka Soekawatio a rencontré son épouse en 1931 avant de l’épouser en 1933. La venue de troupes de danseurs et d’artistes d’Ubud remonte bien à 1930 et 1930. J’ai quelques articles de journaux français de cette époque qui en parlent. La tenue en 1932 d’une Expo coloniale à Paris, au bois de Vincennes (dont le zoo actuel est le seul héritage) avait un pavillon des Indes Néerlandaises qui eut un succès très important et fit connaître la musique balinaise à des compositeurs français comme Arthaud…Rappelons que l’expo universelle de Paris en 1889 (avec la Tour Eiffel comme survivance) avait accueilli des artistes javanais très remarqués…
Mes recherches se poursuivent et je découvre que le grand Affandi, amoureux de Paris si il en est, avait peint cette Française devenue indonésienne…Je ne vais chercher plus sur cette femme, concitoyenne qui plus est! On peut voir une nouvelle photo d’elle avec son mari et une autre avec ses 2 enfants dont un serait le Anak Agung Gerard dont parlais un guide. Ces tableaux étaient aux enchères!

Un grand merci à tous et …. Affaire à suivre

livre

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lost Password

Register